Pensées "libérées" des inférences formelles.

05 octobre 2018

D'une ignorance

Croire en son savoir, croire qu'une vérité est définitive, croire qu'il existe une vérité absolue, etc., relèvent d'une aveuglante ignorance. Des "créationnistes" ne peuvent imaginer l'univers sans commencement, et s'affirment certains de le prouver. Des "éternistes" ne peuvent imaginer l'univers que sans commencement, et s'affirment certains de le prouver. Les uns ou les autres imaginent une fin à l'univers, ou bien l'absence de fin. Un univers sans commencement ni fin ? Comme le Dieu de la théologie. Un univers avec un... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 12:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2018

Harmonie Chaos

Dans l'harmonie, trouver le risque de chaos, et bien d'autres sourires. Dans le chaos, trouver le risque d'harmonie, et bien d'autres rires. Ils se tiennent l'un avec l'autre, comme le chaud et le froid, la joie et l'effroi, le sec et l'humide, le dur et le tendre, le vivant et la mort, sur un même - fil. Un mélange.   Comme l'arc, le feu est vie et mort. Simultanément ou séparément. Vie et mort ne font pas unité. Chaque vie mourrant, et la mort permettant à une vie d'advenir, nouvellement. Adviennent-ils l'un de l'autre ?... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 12:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
03 mai 2018

Une sensation sous un concept

        D'où venait mon anti-matérialisme ?     Ce n'était pas tant le concept de matière comme unique composant de l'univers, sans autre réalité, qui me déplaisait. Déplaisait, en effet, car il n'y avait là enfin de compte non pas une réfutation élaborée du monisme matérialiste mais une incompatibilité bien plus sensible. Le concept de matière ne pouvait que me déplaire car je le ressentais de manière strictement minérale, comme l'Etre de Parménide, dense, sans vie, sans vide, ou... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 avril 2018

Impromptu sur l'impermanence

Les plus belles âmes sont celles qui ont le plus de variété et de souplesse. (...) La vie est un mouvement inégal, irrégulier et multiforme. Michel Eyquem de Montaigne, Essais, III, 3, des trois commerces.          Et les plus belles manières de pensées aussi sont celles qui ont le plus de variété et de souplesse. D'où ma préférence pour celles qui se déploient sans chercher de cause unique expliquant tout. Je ne peux perdre une minute à lire des pensées, philosophiques ou autres, qui réduisent... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 12:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 septembre 2015

Le soleil est nouveau chaque jour

« Le soleil est nouveau chaque jour ».  ὁ ἥλιος νέος ἐφ᾽ ἡμέρη ἐστίν.  Héraclite d’Ephèse, fragment 6 (édition Diels-Kranz)      Le fragment énoncé en thèse objective entre immédiatement en contradiction avec les observations de la physique moderne. Mais cela n’a pas d’intérêt ici et maintenant.    Or, puisque nous ne connaîtrions « a priori des choses que ce que nous y mettons nous-mêmes », ou de nous-mêmes, et si ce soleil se transforme non plus... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 22:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
16 juillet 2015

L’effroi (librement)

Froyer, fraier, freier, « ouvrir un chemin par le passage », « ouvrir en écartant les obstacles », « aplanir les difficultés ». L’effroi n’est pas la peur, la frayeur, due à quelque danger. L’effroi est ce qui fraie un chemin dans l’immanence de soi-même, aplanissant, écartant les représentations dissoutes du monde, des choses, des « réalités ». Ce frayage est une expérience étrangère à l’espace, au temps, à la raison, et même au divin. Dans l’effroi, ceux-là ont disparu. Aveuglé par mes... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 19:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :