19 avril 2018

Impromptu sur l'impermanence

Les plus belles âmes sont celles qui ont le plus de variété et de souplesse. (...) La vie est un mouvement inégal, irrégulier et multiforme. Michel Eyquem de Montaigne, Essais, III, 3, des trois commerces.          Et les plus belles manières de pensées aussi sont celles qui ont le plus de variété et de souplesse. D'où ma préférence pour celles qui se déploient sans chercher de cause unique expliquant tout. Je ne peux perdre une minute à lire des pensées, philosophiques ou autres, qui réduisent... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 12:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2018

"Un signe sommes nous"

  Un signe sommes nous, vide de sens, Nous, de douleur vides, qui avons presque La langue perdue à l'étranger. Oui, quand bataille au-dessus des hommes Au Ciel se livre, et que violente est la marche Des étoiles, aveugle est alors la foi, mais que se penche Le Parfait sur la Terre, et s'individualise Le vivant, et un pays se trouve L'Esprit.                    et retentit l'écriture et Chênes de s'éventer au bord des névés.... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 12:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mars 2018

Qu'est-ce que le moi ?

Qu’est-ce que le Moy.   Un homme qui se met à la fenestre pour voir les passans, si je passe par là puis-je dire qu’il s’est mis là pour me voir. Non car il ne pense pas à moy en particulier, mais celuy qui ayme quelqu’un acause de sa beauté l’ayme t’il non car la petite verole qui tuera la beauté sans tuer la personne fera qu’il ne l’aymera plus. Et si on m’ayme pour mon jugement, pour ma memoire, m’ayme t’on moy ? Non car je puis perdre ces qualitez sans me perdre moy, où est donc ce moy s’il n’est ny dans le corps ny... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 14:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mars 2018

Mais le temps

Mais le temps (aiôn) au fil des jours rend autre tantôt cette chose Tantôt cette autre. Invulnérables seuls, les enfants des dieux.   Pindare, Isthmiques, III, 18b.
Posté par Anaximandre à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2018

Dans l'azur couvrant les neiges

Fin d’hiver, Un vif éclat faiblit Dans l’azur couvrant les neiges   Le temps, avec toi, Auprès de tes mains, Jaillit toujours nouvellement   Aucune heure, aucune seconde, Ne me requiert, Ni même le soir.   Clairs, vifs, amples, Ces instants suffisent. Ils vivent !  
Posté par Anaximandre à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 mars 2018

Le précieux jaillissant

  Pleine lune silencieuse Tu ne montes ni ne descends, Seul mon œil t’immobilise. Pleine lune lumineuse Dans le jour Tu luis sans éclairer. Pleine lune généreuse Sensations de pouvoir vivre mille ans A te regarder.   Silences des instants tout juste passés sans même un salut, Bruissements des lointains plaisirs d’hier, Pareils aux instants à venir, demain, tous vierges, Et pétris d’autres possibles inconnus ; Ils ne revêtent que les songes Des captifs du temps.   Toute anticipation est vaine... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 14:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2017

L'univers comme une bulle

Imaginer notre univers et ses quinze milliards d'années, avec ses mille milliards de galaxies, et leurs mille milliards d'étoiles et planètes, telles des billes. Imaginer notre si jeune univers, telle une bulle de vapeur. Son embrasement inaugural s'est entendu comme celui d'une allumette, au loin sous les bois. Son embrasement final s'entendra comme le tintement d'une cloche lointaine dans la nuit (incise sonore qui augmente le silence). Un nuage, flottant tout en s'effilant après l'aurore, au-dessus d'une rivière, Une... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 19:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
02 octobre 2017

L'univers dans une flammèche

  Qu’est-ce qu’une flammèche au sein de l’indéfinie durée de l’univers ? Qu’est-ce que l’indéfinie durée de l’univers jusqu’à son prochain embrasement ? Une flammèche. ~~ La lueur d’une luciole : une éternité ; l’éternité : une lueur de luciole.   L'infiniment petit et l'infiniment grand du temps.
Posté par Anaximandre à 23:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2015

Temps

Nos vies s'agrippent par les pieds aux balançoires du temps suspendues à l'éternité par des corolles de lys   Ne pas cueillir la florescence palpable de la félicité, dans la lumière inéclairante d'une durée atemporelle. Le temps chronophage est un labyrinthe, le Minotaure est son horloge. Thésée combat. Son fil d'Ariane ? L'indicible du poème. Quitter l'écueil du temps chronophage Cueillir l'instant futur à l'ombre des papillons diaphanes du temps. Le temps s'ouvre à son tour pour laisser toute la place à la paix Vague... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :