Le sérac philosophe

02 octobre 2017

L'univers dans une flammèche

  Qu’est-ce qu’une flammèche au sein de l’indéfinie durée de l’univers ? Qu’est-ce que l’indéfinie durée de l’univers jusqu’à son prochain embrasement ? Une flammèche. ~~ La lueur d’une luciole : une éternité ; l’éternité : une lueur de luciole.   L'infiniment petit et l'infiniment grand du temps.
Posté par Anaximandre à 23:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

12 septembre 2017

Tombeau pour François Couperin en forme de pseudo-haïku

mes idées heureuses  s'effilent comme des ombres errantes sur des Baricades mistérieuses     https://www.youtube.com/watch?v=gTbzKaRoRpw&list=RDU0akoNArIVE&index=2  
Posté par Anaximandre à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2017

Une méthode de Ludwig Wittgenstein

     « Considère, par exemple, les processus que nous nommons « jeux ». Je veux dire les jeux de pions, les jeux de cartes, les jeux de balle, les jeux de combat, etc. Qu’ont-ils tous de commun ? – Ne dis pas : « Il doit y avoir quelque chose de commun à tous, sans quoi ils ne s’appelleraient pas des jeux » –mais regarde s’il y a quelque chose de commun à tous. –  Car si tu le fais, tu ne verras rien de commun à tous, mais tu verras de ressemblances, des parentés, et tu en... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juin 2017

Comment choisir son philosophe hors du musée

                                                                                          ... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 12:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juin 2017

Qu’est-ce que penser ? Qu’appelle-t-on penser ?

      Donc je ne sais pas ce qu’est la pensée, ce que c’est que penser. Ce que je peux faire, c’est observer ce qui se passe, voire ce qui passe, quand je pense, de surcroît quand je pense à quelque chose. Car si je ne sais pas ce qu’est la pensée, en elle-même, dans tous les cas de figure, ni ce qu’est penser, en soi, en général, je sais que quand je mange, je ne pense pas, et que quand je danse, je ne mange pas… Penser ne se pratique pas comme n’importe quelle autre activité ; penser ne revient pas à... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 13:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2017

Réduire (Maximes de Grice)

Imaginons la taille de nos bibliothèques, la longueur des journaux, des blogs, des conversations, des conférences, des cours, des dis-cours..., de tout ce que se dit et s'écrit si, et seulement si, universellement (c'est-à-dire par tous et partout), nous appliquions les Maximes Conservastionnelles d'Herbert Paul Grice... Maximes conversationnelles d'Herbert Paul Grice : Quantité : (a) Fais en sorte que ta contribution soit aussi informative que nécessaire (pour l’échange linguistique en cours). (b) Fais en sorte que ta contribution... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 11:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

03 mars 2017

Darwin et les darwiniens - Variation sur Diderot #1

« Tous les peuples ont des faits, à qui, pour être merveilleux, il ne manque que d’être vrais ; avec lesquels on démontre tout, mais qu’on ne prouve point ; qu’on n’ose nier sans être impie, et qu’on ne peut croire sans être imbécile ». Denis Diderot, Pensées philosophiques, XLVIII   - Cette musique, que vous écoutez d’un air concentré sur autre chose, me fait penser à un exposé que j’ai entendu il y a peu et qui relatait des interrogations biologiques… - Ah ! avons-nous découvert le gène du... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 18:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
18 décembre 2016

Nietzsche et la culture de la grande souffrance

(Où l’on découvre que Friedrich Nietzsche avance masqué derrière son épaisse moustache)   -          Or je vous écoute depuis un moment, trop long à mon goût, vous ne faites que parlez ; « Words, words, words » répondit Hamlet au père d’Ophélie qui l’interrogeait sur ce qu’il lisait. -                         Les mots ne sont pas mes objets mon Cher, mais... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 16:53 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , ,
27 novembre 2016

Avant la ruine du temps (chants des poètes)

Avant la ruine du temps   - J’étais, sous lierre sombre, assis aux portes De la forêt, à l’heure où vint le midi d’or En visite à la source … Énigme est le pur jaillissement.     Aἰὼν παῖς ἐστι παίζων, πεσσεύων· παιδὸς ἡ βασιληίη. Le temps (aiôn, αἰὼν) est un enfant qui joue en déplaçant les pions : la royauté d’un enfant. Tout s’écoule. Nous entrons et nous n’entrons pas dans les mêmes fleuves ; nous sommes et ne sommes pas.   -      Ô temps ! Suspends ton vol, et... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 13:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
12 novembre 2016

le cœur ouvert pour jouir...

"Nous autres, hommes, nous nous plaignons souvent, commençai-je, qu'il y ait si peu de beaux jours et tant de mauvais, et cela, me semble-t-il, le plus souvent à tort. Si nous avions sans cesse le cœur ouvert pour jouir du bien que Dieu chaque jour nous réserve, nous aurions assez de force aussi pour supporter le mal quand il vient. - Notre âme n'est pas en notre pouvoir, répliqua la femme du pasteur. Que de choses dépendent du corps !"   Johann Wolfgang Gœthe, les souffrances du jeune Werther, livre premier, lettre... [Lire la suite]
Posté par Anaximandre à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :