tree-of-life-opus-1611

Un signe sommes nous, vide de sens,

Nous, de douleur vides, qui avons presque

La langue perdue à l'étranger.

Oui, quand bataille au-dessus des hommes

Au Ciel se livre, et que violente est la marche

Des étoiles, aveugle est alors la foi, mais que se penche

Le Parfait sur la Terre, et s'individualise

Le vivant, et un pays se trouve

L'Esprit.

                   et retentit l'écriture et

Chênes de s'éventer au bord

des névés. Car les mortels sont

Les premiers au bord de l'abîme. Alors le retournement, l'écho

Se fait par eux. Long

Est le temps, mais se manifeste

Le vrai.

 

Friedrich Hölderlin, ébauche du poème Mnémosyne, in-folio de Hombourg